C’est le moment propice pour acheter un bien immobilier

par

C’est le moment propice pour acheter un bien immobilier

Devant la baisse des prix des biens immobiliers en France et la chute continuelle des taux, il devient de plus en plus intéressant d’acheter un logement. Néanmoins, pour les primo accédants, il convient de respecter un certain nombre de règles.

Les taux immobiliers sont à leur niveau plancher

Avec le taux bas des crédits immobiliers actuel, investir dans la pierre devient de plus en plus intéressant. Les conditions d’obtention de prêt n’ont jamais été aussi favorables, a fait remarquer Maël Bernier. Il est désormais possible d’emprunter jusqu’à moins de 3 % sur 15 ans et aux alentours de 3,20 % sur 20 ans. Et au vu de la situation actuelle, il serait impossible d’anticiper un renversement de la situation, poursuit-il. La BCE n’a pas intérêt à augmenter son taux directeur qui s’établit à 0,75 % depuis le mois de juillet de l’année passée. À cela s’ajoute la concurrence féroce régnante sur le marché du crédit dans l’Hexagone. Et malgré l’importance de la demande, le mouvement de hausse des tarifs a disparu du marché. Dans les grandes métropoles, la banque Crédit Foncier affirme même prévoir une variation négative jusqu’à 5 % des prix sur l’ensemble de l’année. Pour cet établissement, le meilleur scénario serait de les voir se stabiliser. Dans les zones les moins tendues, une chute plus importante jusqu’à 10 % est attendue. Mais la situation n’est pas tout à fait la même sur le marché du neuf. Les inquiétudes sont de plus en plus fortes devant la baisse du nombre de mises en chantier.

Les démarches à suivre quand on est primo accédants

Force est de reconnaître que les ménages modestes, notamment les primo accédants, ont du mal à accéder au marché, faute de ressources financières suffisantes. En outre, les tarifs sont souvent très différents d’un vendeur à un autre. Le meilleur moyen de découvrir celui adapté à son budget consiste à faire appel à un courtier ou à réaliser une simulation en ligne. Mais à part les prix, les acquéreurs se heurtent souvent aussi à un autre problème : les critères d’éligibilité aux crédits. Ainsi, les banques tiennent compte de nombreuses choses à la fois : le taux d’endettement de l’emprunteur, sa situation professionnelle ou encore son apport personnel. De ce fait, elles sont de plus en plus sélectives, privilégiant surtout les bons dossiers. Néanmoins, des mesures spéciales sont souvent proposées aux primo accédants comme l’a fait constater Sandrine Allonier. Selon ses dires, un nombre croissant de prêteurs met à la disposition des couples de 30 à 35 ans des offres spéciales avec des conditions plus avantageuses. Par ailleurs, pour les personnes souhaitant revendre leur maison pour en acquérir une autre, la démarche est plus longue. Comme le montrent les statistiques, le délai moyen des transactions a connu une légère augmentation au cours de ces 3 derniers mois.

Articles similaires

Tags

Partagez

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.